Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Résilience économique et leadership féminin: AFE en sensibilisation à Badoré
Économie

Résilience économique et leadership féminin: AFE en sensibilisation à Badoré

par Robert Douti - 2023-09-16 20:02:01 844 vue(s) 0 Comment(s)

Dans la région des savanes, les femmes s’organisent de plus en plus en coopératives pour mener des activités génératrices de revenus afin de participer aux charges du ménage. Cependant, au sein de leurs organisations, elles sont confrontées à certaines difficultés liées à la gestion des coopératives, au leadership , au plaidoyer, à la restriction du marché… Soucieuse de l’épanouissement de la femme et de l’enfant, AFE ( Appui aux Femmes et aux Enfants) s’est engagée à appuyer trois coopératives à travers le projet « Résilience économique de six organisations coopératives féminines pour la promotion du leadership féminin à la base dans la région des savanes. » Cet projet soumis en consortium avec le réseau des femmes UNIFESA est financé par la coordination des organisations feminines du Togo (COFET-Togo) à travers le fond FSPI de l’ambassade de France auTogo. Ce samedi 16 septembre 2023, AFE a tenu une séance de sensibilisation à Badoré dans le cadre dudit projet.

Placé sous le thème « Importance du leadership féminin, les droits de la femme et la
lutte contre les violences basées sur le genre, la rencontre a mobilisé, outre les membres de la coopérative Laafia Man de Badoré , une foule de femmes et d’hommes aux côtés de leur chef du village , du réprésentant du chef du canton de Dapaong, du coordonnateur de la FODES , du représentant du directeur régional de la planification, des personnes ressources et des premiers responsable de l’association AFE. Pour Yvette T.Naguibe Coordinatrice d’AFE, la sensibilisation de ce jour tire son sens du constat selon lequel les femmes, piliers ou vecteurs centraux dans plusieurs domaines tels que l’agriculture,la transformation, l’éducation, le maintien de la paix, etc sont peu impliquées dans les grandes sphères de prises de décisions.  » Les femmes sont les plus laborieuses dans nos diverses communautés mais au moment de prendre de grandes décisions surtout celles concernant leurs pairs, elles ne sont plus représentées. Cet état de choses ne permet pas aux femmes de s’affirmer , d’être au devant des initiatives ou de réclamer leurs droits » déplore t-elle. Dans son mot de bienvenue, le chef du village de Badore , Djangbiégou Gountchambin , a félicité les femmes de la coopérative Laafia man pour leur dévouement qui leur a valu la confiance d’AFE et souhaité qu’à travers ce projet, elles soient capables de mettre désormais sur le marché des produits de qualité au profit des populations. Le projet qui dure un semestre vise à renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles des groupes bénéficiaires pour une meilleure gestion autonome et efficace des AGR, l’amélioration de la qualité et de la quantité de leurs produits sur le marché, la sensibilisation sur la vie coopérative, l’équipement en petits matériels de transformation, etc.

Au total, ce sont trois ( 3) coopératives accompagnées par AFE à savoir laafia man de Badoré qui transforme les grains de néré en moutarde et deux coopératives de Namaré évoluant dans la transformation de l’arachide graine en huile et pâte d’arachide.

En plus de l’autonomisation financière des femmes, AFE souhaite voir l’émergence des femmes au poste de décision au niveau des structures de base de nos communautés à savoir ( les femmes cheffes de cantons, de villages, des CVD, les comités de parents d’élèves et des quartiers d’ici la fin du projet en février 2024 .

Laabali

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *