Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles TGI/Dapaong: Le départ du président et son équipe fait des mécontents
Opinion

TGI/Dapaong: Le départ du président et son équipe fait des mécontents

par Curtis Curtis ADODOH - 2022-11-11 12:57:24 6504 vue(s) 13 Comment(s)

Le 25 Octobre 2022, Faure Gnassingbé, Président de la République et premier magistrat du Togo a procédé à un important remaniement au sein de l’appareil judiciaire togolais. À Dapaong, le tribunal de première instance de la localité présente un nouveau visage depuis ce mercredi. Le Président Ernest Djanguénane et son équipe s’en vont et dans les rangs des Dapaongovillois, plusieurs se mordent les doigts.

Le tribunal de première instance de Dapaong fût pendant longtemps le siège des démarcheurs de justice, une profession pourtant illicite. Les démarcheurs de justice sont des quidams qui arpentaient les couloirs du tribunal, se prenant pour des professionnels du droit afin d’escroquer les justiciables non avertis.

Dès sa prise de fonction au tribunal de première instance de la ville de Dapaong , le Président Djanguénane a procédé au « nettoyage systématique » des couloirs du tribunal en les débarrassant des parasites qui suçaient allègrement le sang des justiciables. Certains de ces professionnels du mensonge et l’escroquerie qui ont eu du mal à abandonner leurs sales boulots ont eu la chance de goûter aux délices de la prison civile de Dapaong. Une fois ces derniers mis hors d’état de nuire, le chemin fût donc balisé pour une justice beaucoup plus juste et peu coûteuse.

La rigueur, l’autre nom du président Djanguénane

La confiance n’exclut pas le contrôle, le président du tribunal semble avoir bien compris cette assertion et l’a appliqué à la lettre à Dapaong. Selon une source, les dossiers importants confiés à ses collègues juges, étaient suivis de près et plus d’une fois, des juges se sont vu désaisis de certains dossiers. Le Président dans un soucis de mieux les conduire s’en est lui même occupé jusqu’au bout.

Passation des charges au TGI de Dapaong @Laabali

Dans la peau d’un chef de famille

« C’est la première fois que j’ai vu un magistrat conseiller des parties en conflits d’aller trouver un consensus en famille » confie un fonctionnaire en poste à Dapaong. Plusieurs témoins affirment avoir été conviés d’aller régler leurs différends en familles. Lorsque certains problèmes arrivent à son bureau, il enlève son manteau de magistrat et se vêtit de celui d’un chef de famille pour sensibiliser et conseiller les parties en conflits avant de les renvoyer dans le vestibule familial.

Dans une région où près de trois quarts des dossiers de justice sont liés au foncier, on ne pouvait que féliciter une telle démarche qui vise à préserver la paix sociale et le vivre ensemble entre les communautés à travers le dialogue. »Plusieurs conflits liés au foncier, des problèmes conjugaux et autres ont ainsi trouvé solution sans que les dossiers ne soient enrôlés » révèle un Chef Coutumier qui a requis l’anonymat.

La sensibilisation des populations, un leitmotiv

« À Dapaong, les gens aiment trop envoyer les affaires même les plus banales en justice » . Cette remarque qui date de quelques années est celle d’un fonctionnaire de justice et c’est malheureusement un triste réalité. Cette attitude ruine les populations déjà suffisamment pauvres. Ayant certainement fait le même constat et persuadé que plusieurs conflits viennent chercher leurs solutions dans les commissariats, les brigades et les tribunaux, juste par ignorance, le président Djanguénane a toujours saisi chaque opportunité qui s’offre à lui pour sensibiliser ses parents de la région des Savanes.

« Moi je n’ai jamais raté les audiences dans la grande salle du tribunal de première instance de Dapaong pour profiter des conseils du Président qui, sans langue de bois ne manquait de dire la vérité à toutes les parties ». Sur les ondes de Radio Maria Togo, station de Dapaong, l’émission « Justice au quotidien » lui a toujours servi de canal pour aborder toutes les questions de justice et éclairer les auditeurs de cette émission à très grande audience. « C’est un invité qui va nous manquer tous les mardis sur Radio Maria » regrette un auditeur.

Comme cet auditeur, plusieurs personnes regrettent le départ du président du tribunal pour Kara mais gardent l’espoir que son successeur ne manquera pas de lui emboiter les pas. La passation de service a eu lieu ce mercredi 09 Novembre 2022 en présence des autorités politiques et militaires, des chefs coutumiers et de quelques invités. La nouvelle équipe est très attendue sur plusieurs dossiers brûlants.

Robert Douti

Laabali.com

Published
Categorized as Opinion Tagged , , , ,

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *