Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles RGPH-5: Dans la préfecture de Tone, les langues se délient à 5 jours de la fin de l’opération
Monde

RGPH-5: Dans la préfecture de Tone, les langues se délient à 5 jours de la fin de l’opération

par Edouard Samboe - 2022-11-10 19:00:00 646 vue(s) 0 Comment(s)

Le 5e recensement général de la population et de l’habitat ( RGPH-5) démarré depuis le 24 octobre dernier a abordé le dernier tournant cette semaine . À cinq jours de la fin de l’opération, dans la préfecture de Tône, tout semble plutôt bien se passer sur le terrain selon les responsables.

Gongonneurs, reseaux sociaux, radios , télévisions, presse écrite , etc,  tout a été mis en oeuvre pour sensibiliser les togolais à se faire recenser et reserver un bon accueil aux agents recenseurs .

Dans la préfecture de Tône,  comme dans plusieurs localités, élus du peuples et autorités politiques ont appuyé les médias dans la sensibilisation pour que l’opération connaissent un vrai succès.

À ce jour, le bilan est satisfaisant , mais pour les responsables de l’opération, il faut accentuer la sensibilisarion pour les quelques jours restants. « Nous sommes à environ 70% de personnes recensées à ce jour. Si nous continuons la mobilisation, d’ ici la fin de la semaine, nous pourrons atteindre les 100% », affirme le Dr Atchi kokou Fambaré , superviseur de la préfecture de Tône.

Malgré l’optimisme affiché par le superviseur préfectoral, les habitants de certains quartiers de Dapaong s’inquiètent de n’avoir pas encore reçu la visite des agents recenseurs.  » Les agents ne sont pas encore passés chez moi. J’espère qu’ils ne nous ont pas oublié » s’inquiète   Adam Awali, menuisier résident à Nassablé .  » Moi , je pensais que comme je ne reste pas à la maison ils seraient venus en mon absence, mais les voisins disent qu’ils ne sont pas encore venus chez eux aussi » , explique  une jeune femme de kombonloaga, revendeuse de céréales.

Au quartier Kountong-bong, le constat est le même, les agents recenseurs n’ont pas encore fait leur apparition. Les jours s’égrennnent mais le superviseur rassure qu’aucun ménage ne sera occulté.

Si à Dapaong ville on constate un  léger retard, dans certains cantons le travail est presque achevé.  » Certaines de mes équipes ont déjà fini  de recenser leurs concessions. Les derniers pourront finir d’ici vendredi  » , affirme Pierre Djaguigniti, chef d’équipe rencontré dans le canton de kantindi. Il  n’exclut pas la possibilité que les agents recenseurs en zone rurales soient appelés en renfort pour la ville où le taux n’attendrait pas encore 60%.

Pour la préfecture de Tône, le RGPH-5 a mobilisé environ 400 agents recenseurs, 28 contrôleurs et 113 chefs d’équipes.

Robert Douti

Laabali.com

Published
Categorized as Monde

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *