Titres : Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ... Éducation : Kolani Fartongue lance l'examen du Bac dans les savanes ... Togo,: Les FAT ont un nouveau Chef d'État-Major Général ... Oti &Oti du: Du sport pour promouvoir l'inclusion et cohésion sociale ... " Je me rappelle de ces jours où mes enfants ne buvaient que de l'eau pour aller à l'école..." Bernadette Nakolpouo ... Togo : Création d'une Nouvelle École Normale Supérieure à Niamtougou ... Atelier de Formation des Formateurs à Kara : Un pas décisif contre la Désinformation dans la Région des Savanes ... Odilon Aziakpor: Un Jeune entrepreneur face aux défis de la pauvreté et du chômage ... Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique ...

Les élections en vue du renouvellement des instances dirigeantes de l’Union des Togolais de côte d’ivoire (UTOCI)ont eu lieu le dimanche 26 mai 2024. C’est le consulat honoraire de la République Togolaise en Côte d’Ivoire, situé aux 2 Plateaux – Vallon à Abidjan, qui a accueilli l’événement. À l’issue d’un scrutin transparent et paisible, le

Le Football Camerounais traverse depuis plusieurs semaines une période tumultueuse. Un conflit oppose la FECAFOOT au ministère des sports. À l’origine de la discorde, le choix d’un sélectionneur pour remplacer Rigobert Song à la tête des lions indomptables. La vidéo de la scène a fait le tour de la toile suscitant commentaires et débats. Le

L’examen du BAC1 a officiellement démarré ce mardi dans toute la région des Savanes, avec une cérémonie de lancement au lycée de Mandouri. La cérémonie s’est déroulée en présence du préfet de la localité, M. Kolani Fartong, et du Directeur Régional de l’Éducation (DRE), M. Bograh Badjaglana Fontou. La délégation officielle a rencontré les élèves

« Le président de la République, vu la constitution du 6 mai 2024, notamment en ses articles 96 et 97, décrète : Article 1. Le général de brigade Dimini Allahare est nommé chef d’état-major général des forces armées togolaises. Article 2. Sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires au présent décret » tel est le contenu

Dans le cadre du projet de Contribution de la société civile au renforcement de l’inclusion et de la cohésion sociale à travers la pratique du sport, des matchs de football ont été organisés à Kadjitieri 2 et Tababou, deux localités des préfectures de l’Oti et Oti-sud au Togo. Ce projet, soutenu techniquement et financièrement par

Laabali : Madame, parlez-nous un peu de votre enfance et de votre famille avant votre mariage. Je suis née à Pana. Mon père était garde du chef de Pana. Comme la plupart des filles de notre époque, j’ai conduit les bêtes avant d’être inscrite à l’école. Je m’en souviens encore. Un matin, alors que je

Le gouvernement togolais annonce la création d’une nouvelle École Normale Supérieure (ENS) à Niamtougou, dans le nord du pays. Cette décision, officialisée par un arrêté signé ce mardi 21 mai 2024, marque une étape importante dans le renforcement du système éducatif national. L’arrêté porte les signatures de deux figures clés de l’éducation au Togo :

La région des savanes qui traverse une crise sécuritaire veut inclure la lutte contre la désinformation dans la construction de la résilience. Une session de formation des formateurs dédiée à la lutte contre la désinformation dans la région des Savanes s’est officiellement achevée ce vendredi à Kara. Organisé par le Centre d’analyse et d’observation du

À 20 ans, il a dû interrompre ses études en classe de 4e suite au décès de ses parents. Avec une ambition de devenir commerçant, Odilon a quitté sa ville natale, Tsévié, pour s’installer à Kara, au nord du Togo depuis deux ans.. Son histoire illustre les défis du chômage des jeunes, de la pauvreté

Depuis trois ans, le Nord du Togo vit dans l’insécurité en raison des attaques terroristes. Face à cette menace, l’armée togolaise mène l’opération Koundjoare pour préserver l’intégrité territoriale du pays et assurer la sécurité de ses citoyens. Cependant, la situation sur le terrain nécessite une vigilance constante, non seulement de la part des forces armées