Titres : Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ... Éducation : Kolani Fartongue lance l'examen du Bac dans les savanes ... Togo,: Les FAT ont un nouveau Chef d'État-Major Général ... Oti &Oti du: Du sport pour promouvoir l'inclusion et cohésion sociale ... " Je me rappelle de ces jours où mes enfants ne buvaient que de l'eau pour aller à l'école..." Bernadette Nakolpouo ... Togo : Création d'une Nouvelle École Normale Supérieure à Niamtougou ... Atelier de Formation des Formateurs à Kara : Un pas décisif contre la Désinformation dans la Région des Savanes ... Odilon Aziakpor: Un Jeune entrepreneur face aux défis de la pauvreté et du chômage ... Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique ...
Accueil Articles Élections consulaires au Togo : indifférence des opérateurs économiques des savanes
Économie

Élections consulaires au Togo : indifférence des opérateurs économiques des savanes

par Robert Douti - 2024-01-06 15:46:47 533 vue(s) 0 Comment(s)

Lancées depuis le 15 décembre 2023, les opérations d’inscription sur listes électorales se poursuivent. Dans la région des savanes, cela semble, pour l’instant, un non évenement . Entre le manque d’information et les conditions imposées par les nouveaux textes de la chambre de commerce et d’industrie du Togo, qu’est ce qui justifie en réalité cette indifférence constatée dans les rangs des opérateurs économiques ?

Le processus électoral en vue du renouvellement des membres de l’assemblée consulaire et du bureau exécutif de la chambre de commerce et d’industrie du Togo suit son cours.Trois semaines après le début des opérations d’inscription des électeurs et de dépôt des candidatures, ce n’est pas l’affluence dans les commissions électorales consulaires notamment celle de la région des savanes. À Dapaong, les listes sont restées vierges et aucune inscription d’électeur ni de candidature n’est encore déclarée après 21 jours. Les opérateurs économiques semblent plus préoccupés par leurs affaires.

Déficit d’information ou résignation ?

« L’information n’est pas passée. Nous avons évoqué cela lors de la supervision » nous confiait-on à la commission électorale consulaire régionale des savanes, il y’a une semaine. Mais depuis ce temps, les choses se sont améliorées en terme de communication avec le passage des communiqués sur les antennes locales et des spots publicitaires sur les médias nationaux et les plateformes digitales.  » Nous avons créé des plateformes où des opérateurs économiques ont été intégrés et régulièrement, nous y publions des informations liées au processus électoral en cours », explique madame Pagna de la délégation régionale des savanes de la chambre de commerce et d’industrie du Togo. Pour Abel Maman, Directeur du Centre Artisanal de formation en Tissage, créer une plateforme WhatsApp pour les opérateurs économiques ne suffit pas.  » Il faut organiser une réunion physique avec les opérateurs économiques » suggère t-il . Au niveau national, Kominte Dindangue, Président de la commission électorale nationale consulaire souligne qu’une conférence de presse a été organisée à Lomé afin de mieux situer les opérateurs économiques sur le processus. Malgré ces efforts notés pour apporter l’information aux opérateurs économiques, ces derniers jusqu’ici ne montrent aucun intérêt. Les causes du manque d’engouement seraient donc à rechercher ailleurs comme l’évoque Ismaïl Adamou, un opérateur économique du secteur de la quincaillerie.  » Pour être candidat, il faut entre autres conditions, présenter les chiffres d’affaires réalisés au cours des trois derniers exercices. Ceci par exemple fera que beaucoup d’opérateurs économiques vont préférer rester hors de la compétition. Si j’ai ma petite entreprise et je suis sous le régime de la TPU, je ne vais pas m’aventurer dans cette batailles des durs aux lendemains incertains ». D’autres par contre pointent du doigt le manque de considération pour les élus de l’intérieur ou encore le caractère bénévole des activités des élus régionaux.  » Les élus régionaux n’ont aucune considération. Lorsqu’il ya des activités, ce sont ceux de la capitale qui sont écoutés et ce sont toujours les mêmes personnes qui profitent. En plus ces derniers ne sont pas payés et pourtant pour être élu, on impose qu’ils soient en règle sur le plan fiscal et avec les cotisations sociales, » souligne Pascal, un entrepreneur BTP. S’achemine t-on vers des élections où les opérateurs économiques de la région des savanes seront absents de la course ? En tout cas ce serait loin d’être une bonne nouvelle.

Placée sous la direction d’une délégation spéciale consulaire depuis janvier 2021, la chambre de commerce et d’industrie du Togo élira, avec les consultations électorales consulaires en cours, de nouvelles instances dirigeantes au niveau national et dans les régions. C’est l’avenir de tous les opérateurs économiques qui se joue à travers cette élection. Il serait regrettable que ceux de la région des savanes ou d’ailleurs se mettent à l’écart. À un peu plus d’une semaine de la fin de la première étape de ces consultations, tout est encore possible, mais avant tout il est préférable même si l’on ne veut pas être candidat de s’inscrire sur les listes électorales, occasion de pouvoir voter le moment venu pour le candidat de son choix.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *