Titres : Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ... Double scrutin du 20 Avril : Parfaite Yamone, l'expression de la promotion des femmes à Tandjoare 1 ... Togo: Voici le premier grabuge après l'adoption d'une nouvelle constitution ...
Accueil Articles Tchaoudjo: Adossa- Gadao, le reflet de l’histoire du peuple Tem
Culture

Tchaoudjo: Adossa- Gadao, le reflet de l’histoire du peuple Tem

par Robert Douti - 2024-01-13 18:26:41 237 vue(s) 1 Comment(s)

Au Togo, le peuple Tem est en fête. Il célèbre depuis le 10 janvier 2024, Adossa-Gadao, sa fête traditionnelle. La célébration qui a connu son apothéose ce samedi a rassemblé les filles et fils Tem à Sokodé, chef-lieu de la préfecture de Tchaoudjo.

« Renforcer la cohésion sociale face aux enjeux sécuritaire du moment pour la paix au Togo » c’est le thème de la 24 édition de la fête traditionnelle Adossa -Gadao à Sokodé. Symbole de l’identité culturelle du peuple Tem, Adossa- Gadao rassemble chaque année les Tem du Togo et de la diaspora autour de plusieurs activités culturelles et artistiques. Pour Yerima Agrigna, président du comité d’organisation de la cette 24e édition, la tribune de cette fête est l’occasion de retracer l’histoire du peuple Tem. « La culture Tem trouve ses racines dans un passé lointain. Les premiers immigrants connus par la tradition sont les Gourma qui apparurent vers la fin du 17e siècle et s’installérent dans les montagnes de l’Atacora pour fonder le village de Tabarou aujourd’hui situé à trente kilomètres à l’ouest de Sokodé. Ils se sont assimilés linguistiquement aux autochtones pour former le clan Molah avant de se répandre dans la plaine pour fonder le village de Kpangalam, Kadambara, Kpartaou, Tchavadé, etc. » A t-il rappelé.

Plus qu’une fête traditionnelle, Adossa-Gadao, est un vecteur de la culture Tem qui englobe valeurs, croyances coutumes et traditions. C’est le reflet de l’histoire de tout un peuple, l’expression de l’Union sincère de tous les fils de Tchaoudjo à travers la promotion de la diversité culturelle.

Représentant le chef de l’État, le ministre Affoh Atcha Dedji des transports a saisi l’opportunité pour inviter les fils et filles Tem à se mettre ensemble pour développer leur région et partant de là, le pays. » Je saisi l’opportunité de cette tribune pour lancer un vibrant appel à la communauté Tem à travers le monde afin que dans l’union, la complémentarité et la compréhension mutuelle, elle contribue davantage au développement de sa région. Les nombreuses activités culturelles et artistiques de cette 24e édition confirment et renforcent notre vision de faire éclore une industrie créative et une chaîne de valeur pourvoyeuse d’emplois durables. »

Prestations de divers groupes de danse, dégustation des mets de la gastronomie Tem et la mystique danse des couteaux ont entre autres meublés cette édition qui a connu son apothéose au stade municipal de sokodé ce samedi.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Culture

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *