Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Dapaong : « La rue des Oubliés  » enfin en chantier
Économie

Dapaong : « La rue des Oubliés  » enfin en chantier

par Robert Douti - 2024-01-02 11:01:25 394 vue(s) 0 Comment(s)

Serait-on en train de se rappeler des habitants de « La Rue des Oubliés » ? En tout cas, ce sera le plus beau cadeau de fin d’année pour les populations de la ville de Dapaong et particulièrement celles des quartiers Nassablé et Natébagou. Des années durant, elles ont porté leur croix mais pas en croisant les bras. Après plusieurs initiatives infructueuses, enfin le bout du tunnel.

Les travaux de construction du tronçon Lycée Nassablé- EPC Bon-Pasteur ont été lancés il y a quelques semaines. Longue 3500 mètres, cette voie avait été baptisée par les usagers « La Rue des Oubliés ». Et pour cause, elle s’était transformée en une rigole, enclavant les habitants dans un quartier à forte concentration. Bello Afoda , riverain, se dit soulagé « Enfin, on pourra souffler et oublier ce que nous avons enduré pendant des années. Mais nous aurions souhaité que le tronçon soit prolongé jusqu’à la rivière de Natébagou. Pour l’instant on se contente de ce qui est fait en espérant que nos doléances trouveront une oreille attentive »

Cette rue qui se trouve sur une pente très forte a longtemps souffert des affres de l’érosion. « Nous avons fait plusieurs fois des contributions pour acheter des pierres et de la latérite afin de remblayer les parties les plus érodées mais l’eau dans sa furie a toujours pris le dessus », témoigne Yaovi Simon, un usager.

Les travaux de construction de ce tronçon vont durer quatre (4) mois et sont confiés au « Groupe Génie civil et Electrique ». L’ouvrage dont le montant ne nous a pas été révélé est financé par la Société Autonome de Fin ancement et d’Entretien Routier (SAFER) , Gestion 2023.

Robert Douti
Laabali

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *