Titres : Mango: L’inauguration du centre de lecture et d’animation culturelle ... Mango: Le Ministre Lamadokou inaugure le Centre de lecture et d’animation culturelle ... La danse de l'eau ... Ouverture de la 1ere session ordinaire: Le maire appelle à préserver la paix ... Dapaong: Engagement collectif pour sauver des vies grâce aux feux tricolores ... Crise Ligue des savanes/FTF: La ministre des sports réagit ... Crise Ligue des savanes: le ministère des sports réagit ... Dapaong : Ces mineurs laissés à la charge des grands-parents ... Bénédiction des couples homosexuels : Dr jules Yoda critique le SCEAM ... Oti: Promouvoir l'inclusion sociale à travers le football féminin ...
Accueil Articles Humanitaire : Des réfugiés burkinabè à Ngambi ?
Histoire

Humanitaire : Des réfugiés burkinabè à Ngambi ?

par Edouard Samboe - 2023-07-17 15:31:56 331 vue(s) 0 Comment(s)

C’est du moins ce que nous confient certains habitants de l’Oti-Sud et de la Kéran. Quelques familles venues du Burkina Faso ont élu domicile dans certaines concessions. Ces familles, selon nos contacts disent avoir fuient les exactions des groupes extrémistes pour s’installer dans l’Oti-sud. Certains de ces réfugiés connaissaient déjà la zone, ou avaient des familles d’accueil dans certains villages. La bonne volonté des habitants a facilité leur installation, relèvent certains paysans, qui ajoutent que des portions de terres leurs sont remises pour faire l’agriculture. On parle déjà de plusieurs dizaines de déplacés burkinabè, sans compter les déplacés togolais issus de Kpendjal installés dans la zone.

Il y a de cela plusieurs semaines, des sources concordantes font état de l’avancée des déplacés togolais et réfugiés burkinabès, vers la préfecture de l’Oti et de l’Oti-sud. Certains y sont déjà installés depuis plusieurs mois, en provenance de Kpendjal et de la région du centre-est du Burkina Faso. Ces personnes sont des témoins ont élus domicile dans des familles d’accueils.

L’Oti-Sud dont le chef-lieu est Gando est située dans la région des Savanes, au sud de la préfecture de l’Oti, une région sous Etat d’urgence sécuritaire, en proie aux exactions des groupes armés terroriste depuis 2021.

Published
Categorized as Histoire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *