Titres : Quand l'élève reprend le Professeur : Une leçon de droit constitutionnel ... Examen du BEPC : Un démarrage sous une pluie battante dans la région des Savanes ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des ... ... 29e Tour cycliste du Togo: l'hymne du Mali résonne à Dapaong ... Démarrage d'une campagne de chirurgie de la cataracte à Dapaong . ... Hommage à Yannick Laurent Bayala : Une voix qui s'éteint, un héritage qui demeure ... Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ...
Accueil Articles Faits divers/ match Togo vs Cap vert : Adebayor dans les couloirs toute la première partie de jeu.
Opinion

Faits divers/ match Togo vs Cap vert : Adebayor dans les couloirs toute la première partie de jeu.

par Robert Douti - 2023-09-12 00:21:31 1136 vue(s) 1 Comment(s)

Après 4 ans de sécheresse sur le stade de Kégué, une fine pluie est enfin tombée ce dimanche 10 septembre 2023 à l’issue du match Togo vs Cap Vert, comptant pour les éliminatoires de la Can 2023. La légère pluie qui a arrosé le stade n’est autre que la victoire, 3 buts contre 2, pour le Togo. Ce qui fait que, même si le Togo n’est pas qualifié, une lueur d’espoir vient de naître de cette victoire sur un stade considéré depuis lors comme maudit, vu les différentes défaites du Togo sur ses propres installations. Et si, la joie a vu le jour sur le visage des supporters, un fait anodin qui n’a pas échappé à certains supporters parmi lesquels se trouvait un reporter de laabali, mérite d’être relevé ; Le spectacle auquel s’est livré comme à ses habitudes l’ex capitaine des éperviers, Emmanuel Adébayor.


Les faits :

Comme de coutumes et sûrement pour se faire remarquer, l’ex capitaine arrive au stade en retard pendant que les autres officiels sont installés notamment la ministre des sports. Et aussi comme d’habitude, il avait sa place à la loge officielle sur la même rangée que la ministre. Fait étrange, Adébayor en retard, entre par la porte qui le conduit vers la ministre avant d’accéder à sa place et où il devra passer soit devant, soit derrière elle.
Et là, il choisit de passer derrière la ministre, sauf que c’était sans compter avec la présence de l’escorte de la ministre, qui lui interdit le passage, lui intimant l’ordre de passer devant, car dit-il ce n’est pas bien de passer derrière l’autorité.
Ce que l’escorte a oublié est qu’on ne refuse pas certaines choses à certains individus qui se croient tout permis dont celui qu’il avait en face. L’ex capitaine prend cela pOur un affront et préfère rebrousser chemin. Il sera poursuivi par certains particulièrement l’organisateur du match qui le supplie de laisser tomber. Peine perdue, il traine dans le hall donnant accès à la loge officielle où il passera toute la première partie, se faisant supplier par les courtisans. Chose curieuse, il finit par faire profil bas, revenant à la reprise du match, par l’autre porte pour s’installer sans passer du côté de la ministre.

Ego excessif
L’homme n’est pas à sa première frasque et même si on se garde de le juger, c’est sur le même stade à Kégué qu’il tapotait l’épaule du chef de l’Etat comme son camarade de classe, alors que ce dernier était venu saluer leur qualification.
Et puisque pour ce fait, certains ont estimé qu’on pouvait le lui concéder, il excelle généralement par du chantage, comme si sans lui rien n’est possible avec l’équipe nationale. Un ex capitaine qui certes a contribué à plusieurs reprises à la qualification du pays lors des compétitions internationales mais pour quel résultat final, même si cela fait une fierté nationale, l’on peut dire qu’il en fait un peu de trop par moment.
Adébayor était-il vraiment obligé de passer derrière la ministre avant de s’installer ? chose curieuse, à la reprise du match, après que d’autres aient passé leur temps à le supplier comme le seul qui pouvait donner la victoire aux éperviers, alors qu’il ne sera présent que dans la tribune, il finit par passer par l’autre entrée sur la pointe des pieds pour s’installer. A quoi tout ce bruit a-t-il servi s’il n’a pas pu assouvir son désir de passer derrière la ministre impérativement ? Pendant qu’il était possible de passer par l’autre entrée, il demeura ainsi, durant 45 bonnes minutes à faire du bruit, et oui c’est ça le show boy d’Adébayor national.


La ministre des sports, l’autre intraitable


La bienséance aurait voulu selon certaines personnes qu’à l’arrivée de l’ex capitaine, dame BESSI KAMA lui tende la main, ceci aurait pu le contraindre à passer devant elle après la salutation.
Sauf que cette dernière l’a royalement ignoré comme un moins que rien. Après tout, ne sommes-nous pas en droit de dire que lui aussi aime trop les retards ? Est-ce à eux de venir l’attendre pour l’accueillir et le saluer ?
Outre cet aspect, d’autres trouvent curieux l’indifférence avec laquelle la ministre des sports a assisté à tout ce qui s’est passé derrière elle, alors que son garde repoussait l’ex capitaine ? serait-ce une manière de dire à Adebayor qu’il joue trop à l’indispensable ? Difficile pour nous d’y répondre. Mais tout concoure à dire que c’est aussi l’ego de cette dernière qui a engendré cet incident sur le stade devant le nombreux public, car dit-on selon des indiscrétions, elle aussi piétine les gens sans ménagement y compris son ainé dans l’armée et président de la FTF sous sa tutelle.
Fort heureusement, après ces grincements de dents et la mine du fâché qu’a affiché Adébayor, le sort de Bodé a pris de l’eau et les éperviers ont redonné la joie au public togolais, avec l’espoir que cela est un nouveau départ.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Opinion

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *