Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Ils apprennent à lutter contre la désinformation
Terrorisme

Ils apprennent à lutter contre la désinformation

par Robert Douti - 2024-05-21 12:11:21 226 vue(s) 0 Comment(s)

La désinformation peut semer la peur, la confusion et la méfiance au sein des communautés. La région des savanes qui connait une situation sécuritaire fragile liée aux attaques terroristes bénéficie de soutiens multiformes afin de construire sa résilience. Des jeunes issus de cette région sont en formation depuis ce 20 Mai à Kara. Ils apprennent à reconnaître et à contrer les fausses informations.

La formation intensive de cinq jours vise à renforcer leurs compétences dans la lutte contre la désinformation. Cette initiative, organisée par le Centre d’Observation d’Analyse du Web (Coaweb) avec le soutien de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a pour objectif de préparer ces jeunes à devenir des acteurs clés dans leurs communautés pour barrer la route aux fausses informations.

L’atelier de cette semaine réunit une vingtaine de participants des préfectures de Tône et Kpendjal ouest dont des journalistes web, des bloggeurs et des membres d’associations de jeunes . Les sessions couvrent un large éventail de sujets, allant de la compréhension des mécanismes de propagation des fausses nouvelles à l’utilisation des outils de vérification des faits en ligne. Les jeunes seront également outillés à sensibiliser leurs pairs et à mener des campagnes de sensibilisation efficaces. L’USAID, partenaire clé de cette initiative, soutient de nombreux projets similaires à travers le monde, dans le but de promouvoir l’accès à une information fiable et de qualité.

Une dernière vague sera formée la semaine prochaine et concerne les jeunes des préfectures de Cinkassé et Kpendjal.

Laabali

.

Published
Categorized as Terrorisme

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *