Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Accès à l’électricité : bientôt la fin de travaux à la jonction de Magnon
Économie

Accès à l’électricité : bientôt la fin de travaux à la jonction de Magnon

par Robert Douti - 2023-12-18 22:26:24 229 vue(s) 0 Comment(s)

Pour la jonction qui va desservir la région des savanes en électricité, la CEB a choisi la commune de Mango, plus précisément, le village de Magnan situé à 5km à l’ouest de la ville de Mango. Notre première visite sur ce site date du dimanche 20 février 2022. Nous avions accompagné le ministre Dammipi qui était en visite de travail sur le site.
Le jeudi, 14 décembre 2023, nous avons effectué une seconde visite sur le site, juste pour constater l’avancée des travaux. Nous ne cachons pas que nous avons été émerveillés par l’évolution des travaux, la performance des installations et la ferme volonté du personnel de fournir un produit de qualité à la population de la région des savanes. Un travail fantastique a été effectué sur le site.
Nous saisissons l’occasion pour saluer la volonté du gouvernement de fournir de l’électricité de qualité aux populations togolaises, en général, et à celles de la région des savanes, en particulier.
Nous pouvons affirmer sans aucun risque de nous tromper que l’installation de la jonction de Magnan sera bientôt opérationnelle. Avec un peu de chance, on aurait même pu assister à la mise en service de la ligne électrique de la CEB qui connecte avec les installations de la CEET locale, ce jeudi, 14 décembre 2023. Les responsables sur place nous ont rassuré que les travaux sont en phase de finition.
La Compagnie Electrique du Bénin (CEB) est une société codétenue par les gouvernements du Bénin et du Togo. Elle est chargée de développer les infrastructures électriques dans les deux pays, qui dépendent fortement des importations d’énergie du Ghana.
Pour mémoire, ce projet consiste à tirer une ligne électrique de 161 kV de Kara à Mango, de Mango à Dapaong, de Dapaong à Mandouri, jusqu’à la frontière Togo-Benin, sur environ 310 km. Cet important investissement devra permettre de mieux couvrir le territoire togolais en réseau de transport d’énergie électrique sécurisant ainsi l’alimentation.
De nos jours, la partie septentrionale est alimentée par le Ghana avec une ligne électrique de 161 kV. Cette alimentation étant en antenne, dès qu’il y a problème du côté Ghana, cette partie n’a plus de courant. La jonction qui se fera de Kara jusqu’à Dapaong, va permettre d’alimenter la partie septentrionale du pays à partir de Lomé, passant par Kara.
Le projet permettra de sécuriser l’alimentation dans la région des Savanes et d’améliorer la qualité du service d’alimentation en énergie électrique. Le projet permet aussi de réduire considérablement la distance.
Moins la distance est longue et plus le produit est de qualité. Pour être plus clair : pour arriver jusqu’à Dapaong, on parcourrait plus de 1000 km dans le Ghana avant de rejoindre Dapaong. Après la construction de la nouvelle ligne, on viendra directement de Lomé jusqu’à Dapaong, soit environ 700 km. On gagne, en termes d’alimentation, plus de 300 à 400 km.
L’énergie avec les moindres pertes sur la route, sera de meilleure qualité aussi bien à Mango qu’à Dapaong, allant jusqu’à Mandouri. C’est l’objectif principal de cet important projet qui va permettre une connexion véritable entre Lomé et Cinkassé.
Il est important d’ajouter que ces lignes ont une spécificité : la fibre optique qui est utilisée par la CEB aujourd’hui, en guise de câble de garde pour protéger la ligne. Mais cette fibre optique permet aussi de pouvoir l’utiliser pour la communication d’une manière générale et pour l’internet en particulier.
Cette ligne, au-delà de sécuriser l’alimentation de la partie septentrionale, d’améliorer la qualité de l’électricité, permet également d’avoir une roue de secours en termes de communication à travers la fibre optique qui sera posée sur la ligne comme câble de garde.
N’DJAMBARA Nassoma

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *