Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Agroécologie: Le REFED se ressource à Ogaro
Économie

Agroécologie: Le REFED se ressource à Ogaro

par Robert Douti - 2023-12-18 16:48:14 262 vue(s) 1 Comment(s)

Apprendre auprès de la Cellule d’Appui aux ProducteursAgricoles des Savanes( CAPAS ) les techniques de conservation des sols et l’agroforesterie. C’est l’objectif d’une visite des bénéficiaires du projet de Vulgarisation de bonnes pratiques de gestion durable des terres agricoles dans le canton de Goundoga mis en oeuvre par le REFED dans la commune de Tandjoaré 1. Ils ont effectué une visite d’échanges ce samedi 16 décembre 2023 à Ogaro.

Dans la région des savanes à majorité agricole, les terres en plus d’être insuffisantes deviennent de plus en plus pauvres du fait de leur surexploitation. Pour se tirer d’affaire, les paysans se tournent vers les engrais chimiques, une alternative coûteuse pour une grande partie de la population dont les femmes. Pour soutenir ce maillon faible du monde rural, le REFED a initié le dit projet dans le cadre de la promotion des bonnes pratiques de conservation et de gestion durable des terres agricoles et de l’écosystème de la cuesta de Bombouaka. Ce projet profite aux communautés de Sankpong et de Goundoga-centre dans la commune de Tandjoaré 1.

Après la présentation de la CAPAS, les visiteurs ont effectué une sortie de terrain sur quelques sites où sont mises en oeuvres les techniques de l’agroforesterie. Des échanges fructueux avec les autres bénéficiaires ont permis de mieux cerner ces techniques que les bénéficiaires du REFED entendent expérimenter au sein de leurs communautés respectives.  » C’est aujourd’hui que je découvre qu’on peut reboiser un champ et continuer par l’exploiter. Je constate que les feuilles mortes des arbres fertilisent le sol, et les paysans profitent du bois qui, en plus d’être utilisé pour des bésoins ménagers constitue une source de revenus financiers. De retour dans ma coopérative, nous allons l’expérimenter pour le bonheur de nos membres », a déclaré Larba Kantame-Lamboni de la coopérative Datamit’po de Goundoga-Centre. Pour Aimé Lamboni, chargé de suivi-évaluation du projet au REFED, il fallait se ressourcer auprès de la CAPAS. » Dans la mise en oeuvre de notre projet, nous rencontrons quelques insuffisances. La CAPAS mettant en oeuvre les mêmes activités à Ogaro, nous avons tenu à faire cette visite afin de nous enrichir de leurs techniques. Pour les bénéficiaires et pour nous-mêmes, la visite nous a été très bénéfique. Nous avons appris beaucoup de techniques que nous ignorions ». Le Directeur exécutif de CAPAS s’est dit heureux de recevoir les bénéficiaires en souhaitant que ces derniers reviendront en début d’hivernage après à l’élagage des arbres, afin de recueillir les témoignages des hommes sur la fertilisation, et ceux des femmes sur les quantités de bois obtenues.

Le REFED à travers le projet pour la promotion des bonnes pratiques de conservation et de gestion durable des terres agricoles et de l’écosystème vise à lutter contre la mauvaise gestion des sols à travers la promotion de l’agroforesterie.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *