Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles «L’éfficacité d’un médicament, ce n’est pas son coût », Dr Amouzou Kuetété Teko
Santé

«L’éfficacité d’un médicament, ce n’est pas son coût », Dr Amouzou Kuetété Teko

par Edouard Samboe - 2023-09-25 18:26:49 870 vue(s) 0 Comment(s)

« Depuis que l’AMU fonctionne, notre plus grand problème, c’est les médicaments. On entend dire que l’INAM ne prend pas compte tous les médicaments. Pourtant, la liste des médicament remboursables est fixé par l‘assurance maladie publique (LMR-AMP) », a t-on appris des explications du Dr Amouzou Kuétété Teko, qui a ajouté que « C’est un outil institué par la loi qui précise les médicaments remboursables. Ce n’est pas l’INAM qui fait la liste des médicaments. La liste est élaborée par un groupe d’experts sous la conduite de la direction des Pharmacies, des médicaments et du laboratoire (PLML) et du MSHP_AUS, conformément aux dispositions légales ».

 La liste est ainsi élaborée et fixée par arrêté interministériel. LMR est présente chaque médicament. Cela tient compte du nom commercial, la classe pharmaco-thérapeutique, la dénomination de la commune internationale, le prix du public et le prix de base de remboursement. INAM rembourse sur la base de remboursement ou le prix base de remboursement. INAM tient compte des types de médicaments. Les demandes d’ajout de médicaments sont faites par différents usagers de la liste. Si le médicament demandé à son identifié (DCI, forme, Dosage) dans la liste et si son cout unitaire est proche du cout unitaire référentiel.

Il y a une liste de médicaments remboursables par l’AMP, en ce sens que, c’est une liste qui suit trois objectifs, notamment « la qualité des soins, offrir une couverture financière optimale pour les patients et garantir l’équilibre financier pour la pérennisation du régime, a relevé Dr. « Un médicament de qualité est un médicament adressable aux affections les plus fréquentes, la disponibilité de médicament dont le prix réduit considérablement la part payer par les assurées. On doit aussi avoir pouvoir rembourser pour un médicament nécessaire pour le traitement. On doit aussi pouvoir faire des prévisions des dépenses liées aux médicaments par pathologie en fonction de leur prévalence dans le groupe des assurés », retient-on de la communication du Dr Amouzou Kuetété Teko

Pour atteindre ses objectifs, la liste a été révisée quatre fois. Il s’agit du PBR entre le prix le plus cher et le moins cher d’un groupe de médicaments identiques. Puis, au bout de six mois, l’INAM a évolué vers le PBR plus élevé pour les médicaments de prix publics réduits, soit un prix inférieur à 10.000 FR CFA. Après sont suivis les PBR en fonction du service médical rendu et du PBC, soit la part de remboursement plus élevé pour les Vitaux. C’est le 1er Décembre 2020 que  le remboursement exclusif des médicaments vitaux et essentiels sur la base d’un prix référentiel unitaire unique par Groupe DCI a été adopté. Aujourd’hui, INAM rembourse 80°/° des médicaments inscrits sur la liste au Togo.

Cependant, « les médicaments de la LMR ne sont pas toujours disponibles en pharmacie. Les restes à charge (par patient) sont des fois élevés pour les assurés. Les prestataires ne s’approprient pas l’outil de dispensation ( prestaplus) et les prestataires et les bénéficiaires refusent les génériques sous DCI », avons-nous noté de la communication du Dr Amouzou Kuetété Teko.

Les attentes de l’INAM…….

INAM attend que les médicaments de même que la DCI se valent en efficacité y compris les génériques sous DCI. Savoir que prescrire un médicament dont le prix est proche du prix référentiel, c’est s’assurer de la disponibilité des médicaments retenus dans la LMR et de leur bonne couverture financière. Analyser les comportements de prescription et accompagner les professionnelles pour l’utilisation de LMR ; le ministre de la santé doit faire le suivi continu de la qualité de la LMR, et veiller à la satisfaction des bénéficiaires par des restes à charges, s’assurer de la maitrise des dépenses liées des médicaments.

Les bénéficiaires doivent savoir qu’une liste ne peut pas contenir tous les médicaments remboursables ; il s’agit d’une liste d’objectifs et qu’elle ne peut pas contenir tous les médicaments autorisés sur le marché. Il revient cependant, aux assurés de « Connaitre et user de leur droit à demander lors d’une prescription ou d’une dispensation de médicament en officine le moins disant en coût. Comprendre qu’un médicament de faite cout, même s’il générique, n’est pas de faible qualité », a conseillé Dr Amouzou Kuetété Teko, médecin.

E.K.S

Laabali.tg

Published
Categorized as Santé Tagged ,

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *