Titres : Quand l'élève reprend le Professeur : Une leçon de droit constitutionnel ... Examen du BEPC : Un démarrage sous une pluie battante dans la région des Savanes ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des ... ... 29e Tour cycliste du Togo: l'hymne du Mali résonne à Dapaong ... Démarrage d'une campagne de chirurgie de la cataracte à Dapaong . ... Hommage à Yannick Laurent Bayala : Une voix qui s'éteint, un héritage qui demeure ... Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ...
Accueil Articles Savanes/ reboisement :  2000 plants mis en terre à Tandjouaré grâce au financement de l’AFD.
Opinion

Savanes/ reboisement :  2000 plants mis en terre à Tandjouaré grâce au financement de l’AFD.

par Edouard Samboe - 2023-06-14 22:10:34 1249 vue(s) 0 Comment(s)

Le Togo s’est lancé depuis quelques années dans une dynamique de restauration du couvert végétal. Notre pays ambitionne à travers le Programme National de Reboisement de planter 1 milliard d’arbres d’ici 2030.  Une vision que partagent plusieurs acteurs locaux qui accompagnent le gouvernement dans l’atteinte de cet objectif. Au nombre de ces derniers figure l’ONG les Agronomes et Vétérinaires sans Frontières(AVSF-Togo). Ce 14 juin 2023, elle a initié une opération de reboisement dans la commune de Tandjouaré 2 dans les cantons de Bagou et Doukpergou, environ 5 hectares de terres ont été reboisées dans le cadre de la mise en œuvre du  » Projet de Soutien au développement économique des femmes et des filles rurales vulnérables dans la région des savanes ».

2000 plants composés de  karité (Vitellaria Sapotaceae), Khaya Senegalensis, de néré et de Cassia Senegal ont permis de reboiser les 05 hectares sur plusieurs sites dans les deux localités. Ce projet  est le fruit du partenariat entre l’ONG française d’utilité publique « les Agronomes et Vétérinaire Sans frontières »(AVSF) et  l’ONG Recherche Appui et Formation aux initiatives d’auto développement (RAFIA) avec le soutien financier de l’Agence Française de Développement ( AFD). L’objectif de ce reboisement selon Naguibe Guigbile Tchaguimobe, responsable projet genre à AVSF-Togo est d’amener les communautés à comprendre l’importance économique et environnementale de l’arbre et d’impliquer les femmes à travers leurs propres actions pratiques dans la lutte contre les changements climatiques. « Il s’agit de regarnir les espaces reboisés en 2021 et 2022 dans les cantons de Doukpergou et de Bagou et de restaurer les berges de la rivière  du village de Doukpélou par une mise en terre de jeunes  plants. »  a t-elle précisé.

  Notons que l’activité de ce jour s’est réalisée avec la participation active du directeur préfectoral de l’environnement et des ressources forestières de Tandjouaré  Sitsofe ATIGAN. Pour ce dernier, les coopératives bénéficiaires dudit projet à savoir  » Nataan-man, » de Doukpélou et « tintaan g kpaad » de Bagou doivent redoubler d’ardeur afin de capitaliser les acquis du projet depuis 2021. « Il faut entretenir et protéger les espèces reboisées afin d’en tirer pleinement profit et de les léguer à la postérité. » a t-il conseillé.

Les bénéficiaires promettent d’œuvrer pour que leurs efforts ne soient pas vains.  » L’arbre est comme un être humain et a besoin de soin. Nous allons  protéger les jeunes plants contre les feux de brousse et les animaux en les clôturant et en les arrosant en saison sèche  » promet Yendoukoua  Moctoka , sécrétaire de la coopérative Nataan man de Doukpélou qui a rappelé les multiples utilités des arbres.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Opinion Tagged ,

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *