Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique
Terrorisme

Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique

par Robert Douti - 2024-05-23 12:05:16 253 vue(s) 1 Comment(s)

Depuis trois ans, le Nord du Togo vit dans l’insécurité en raison des attaques terroristes. Face à cette menace, l’armée togolaise mène l’opération Koundjoare pour préserver l’intégrité territoriale du pays et assurer la sécurité de ses citoyens. Cependant, la situation sur le terrain nécessite une vigilance constante, non seulement de la part des forces armées mais aussi des populations locales.

De la nécessité d’être prudent dans la diffusion des informations

Dans ce contexte, la propagation de fausses informations, souvent appelées « fake news », représente un danger supplémentaire. Ces informations erronées peuvent semer la panique au sein des communautés, saper le moral des troupes au front et nuire aux efforts de défense et de sécurisation. En période de crise, il est crucial de s’assurer que les informations diffusées soient vérifiées et fiables.

Que dit la loi?

Le code pénal togolais prévoit des sanctions sévères pour ceux qui se rendent coupables de la diffusion de fausses informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité publique. Selon l’article 497 du code pénal togolais,  » Toute personne qui, par quelque moyen que ce soit, diffuse ou fait diffuser une fausse nouvelle ou un rapport tendant à troubler l’ordre public ou à porter atteinte au moral des forces de défense et de sécurité est punie d’une peine d’emprisonnement de un à cinq ans et d’une amende de 500 000 à 5 000 000 de francs CFA . »

Pour les citoyens que nous sommes, il est de notre devoir de contribuer à la stabilité et à la sécurité de notre pays. Des mesures simples mais efficaces peuvent être prises par chacun de nous:

  1. Vérifier les Sources : Avant de partager une information, assurez-vous de sa véracité en vérifiant les sources.
  2. Éviter les Rumeurs : Ne relayez pas des informations non confirmées, surtout celles qui peuvent provoquer la panique ou la confusion.
  3. Sensibiliser autour de vous : Informez vos proches et vos amis sur l’importance de la vérification des informations avant de les partager.
  4. Soutenir les Efforts de Défense : Encouragez et soutenez moralement les forces armées et les autorités dans leurs efforts pour maintenir la paix et la sécurité.

La lutte contre la désinformation est un effort collectif qui nécessite la participation active de chaque citoyen. En période de crise, la propagation de fausses informations peut avoir des conséquences graves. Ensemble, en adoptant des pratiques responsables et en restant vigilants, nous pouvons contribuer à protéger notre pays et soutenir ceux qui se battent en première ligne pour notre sécurité.

Laabali

Published
Categorized as Terrorisme

1 comment

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *