Titres : Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ... Éducation : Kolani Fartongue lance l'examen du Bac dans les savanes ... Togo,: Les FAT ont un nouveau Chef d'État-Major Général ... Oti &Oti du: Du sport pour promouvoir l'inclusion et cohésion sociale ... " Je me rappelle de ces jours où mes enfants ne buvaient que de l'eau pour aller à l'école..." Bernadette Nakolpouo ... Togo : Création d'une Nouvelle École Normale Supérieure à Niamtougou ... Atelier de Formation des Formateurs à Kara : Un pas décisif contre la Désinformation dans la Région des Savanes ... Odilon Aziakpor: Un Jeune entrepreneur face aux défis de la pauvreté et du chômage ... Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique ...
Accueil Articles Tchad: « Boucherie héroïque » après la victoire de Mahamat Idriss Deby
Politique

Tchad: « Boucherie héroïque » après la victoire de Mahamat Idriss Deby

par Robert Douti - 2024-05-11 14:33:40 132 vue(s) 0 Comment(s)

Au Tchad, la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 06 mai 2024 a provoqué des scènes de liesse des partisans de Mahamat Deby aussi bien dans certains quartiers de la capitale qu’en province.

Manifestant leur joie suite à la victoire de leur candidat, des partisans du président élu ont tiré en l’air avec des armes lourdes selon plusieurs sources à N’djamena. Ces sources expliquent que des tirs ont été entendus un peu partout dans le pays, mais surtout dans les zones jugées acquises au premier ministre succes Masra arrivé en 2e position avec un peu plus de 18% des suffrages. Ces tires auraient fait une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés dont certains grièvement. Le nouveau président élu Mahamat Idriss Deby dans un communiqué a promis la prise en charge des blessés de ces incidents par l’Etat .

Interdiction de diffusion des données sur les victimes

Dans une circulaire adressée au responsables des formations sanitaires, le Ministre de la santé à travers son sécrétaire général interdit la diffusion de données relatives aux victimes survenus suite à l’élection présidentielle du 6 mai.  » Il est formellement interdit de mettre à la disposition de tout usager les statistiques relatives au nombre de blessés et de décès liés aux tirs de joie suite à l’élection du chef de l’Etat à la présidentielle du 06 mai » lit-on en substance dans cette circulaire daté du 10 mai 2024.  » Il est aussi strictement interdit aux organes de presses et tout autre citoyen d’interroger ou de photographier des blessés dans les formations sanitaires sans autorisation préalable du Ministère de la santé publique et de la prevention  » ajoute Darsou Guidaoussou qui dit attacher du prix aux termes de la circulaire qu’il estime ne souffrir d’aucune ambiguïté.

Les motivations précises derrière ces restrictions n’ont pas été explicitées dans la note ministérielle. Cependant, il est possible que les autorités tchadiennes cherchent à limiter la diffusion d’informations qui pourraient être perçues comme sensibles ou nuisibles à l’ordre public. Il reste à voir comment cette décision sera accueillie par les médias et la société civile tchadienne. Certains pourraient y voir une entrave à la liberté d’information et à la transparence, tandis que d’autres pourraient soutenir la décision du gouvernement comme étant nécessaire pour maintenir l’ordre public

Laabali

Published
Categorized as Politique

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *