Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Togo : La session de droit s’ouvre aujourd’hui
Politique

Togo : La session de droit s’ouvre aujourd’hui

par Robert Douti - 2024-05-21 10:23:50 113 vue(s) 0 Comment(s)

Conformément à la constitution, les députés de la nouvelle législature togolaise se réunissent ce mardi en session de droit. Cette session inaugurale marquera t-elle le début d’une nouvelle ère parlementaire dans le pays?

La session de droit sera consacrée entre autres à l’élection du bureau de l’Assemblée nationale et sera présidé par le doyen d’âge, probablement le professeur Gogué, élu de la 2e circonscription de Tandjoaré 2. Le verdict du scrutin du 29 Avril 2024 donne majoritaire les élus du parti au pouvoir, tandis que l’opposition a obtenu une représentation minimale avec seulement cinq sièges sur un total de 113.

Avec seulement cinq députés, l’opposition se retrouve dans une position marginale, limitant ainsi son influence sur les décisions parlementaires. Cette faible représentation soulève des questions sur l’équité du processus électoral et sur la capacité de l’opposition à représenter efficacement ses électeurs.

Une absence remarquée.

L’un des grands absent ce mardi à l’hémicycle sera un certain Gerry Taama, président du Nouvel Engagement Togolais. Incapable de se faire réélire, l’homme a d’ailleurs annoncé son retrait de la politique. En effet, les élections du 29Avril ont vu un renouvellement surprenant du visage de l’opposition : les élus de 2018 ont disparu comme des baguettes magiques ! Le NET, le PDP, l’UFC, le MRC, le MPDD et les indépendants sont passés à la trappe. On dirait bien que le siège des députés de l’opposition était en fait une chaise musicale, et cette fois-ci, ils ont raté la dernière note !

Laabali

Published
Categorized as Politique

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *