Titres : Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ... Éducation : Kolani Fartongue lance l'examen du Bac dans les savanes ... Togo,: Les FAT ont un nouveau Chef d'État-Major Général ... Oti &Oti du: Du sport pour promouvoir l'inclusion et cohésion sociale ... " Je me rappelle de ces jours où mes enfants ne buvaient que de l'eau pour aller à l'école..." Bernadette Nakolpouo ... Togo : Création d'une Nouvelle École Normale Supérieure à Niamtougou ... Atelier de Formation des Formateurs à Kara : Un pas décisif contre la Désinformation dans la Région des Savanes ... Odilon Aziakpor: Un Jeune entrepreneur face aux défis de la pauvreté et du chômage ... Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique ...
Accueil Articles FESNAD 2023/Savanes: Les troupes Bontana de Borgou et Kimatchine de Takpamba s’imposent
Culture

FESNAD 2023/Savanes: Les troupes Bontana de Borgou et Kimatchine de Takpamba s’imposent

par Edouard Samboe - 2023-03-28 19:10:12 709 vue(s) 0 Comment(s)

La sixième édition du festival national de danses traditionnelles (Fesnad 2023) est à l’étape des finales régionales. Ce mardi 28 mars 2021, la région des savanes a donné le ton des phases régionales prévues pour la période du 28 mars au 3 avril 2023. À l’issue des diverses prestations, la délibération du jury a donné la première place à la troupe Bontana de Borgou suivie de la troupe Kimatchine de Takpamba. Ceux sont donc ces deux troupes qui représenteront la région des Savanes à la phase finale le 26 avril 2023.

Troupe Bisa de Boadé (Cinkassé)

Placé sous le thème  » Résilience de la tradition face aux défis des sociétés modernes », ce festival organisé par le ministère de la Culture vise à promouvoir les acquis culturels, mais aussi à préserver le patrimoine culturel du Togo. Pour le directeur de la promotion des arts et de la culture, Aziati Vinyon le choix du thème de cette édition est le fruit d’un constat. » Nous avons constaté que de plus en plus la population surtout la jeunesse à tendance à copier la modernité alors que nous savons que le développement des pays qui se modernisent aujourd’hui s’est fait à partir de leurs traditions et si nous voulons apporter un plus au développement du Togo que nous souhaitons de tous nos vœux, il faudrait que nous retournions à nos traditions. »

La troupe Kimatchine de Takpamba, 2e

Dans son mot de bienvenue, le préfet de Tône Tchimbiandja Yendoukoi Douti a fait part de sa joie pour le choix de sa préfecture pour accueillir cette finale régionale avant d’inviter l’assistance au retour aux sources. « Je voudrais à travers la séance d’aujourd’hui inviter chacun et chacune de nous à retourner aux sources parce que nous avons l’impression que tout ce que nos parents nous ont légué ne nous intéresse pas » a-t-il souligné

directeur de la promotion des arts et de la culture, Aziati Vinyon

Pour cette finale régionale, sept finalistes issus de la présélection sur les seize compétiteurs de chaque commune se sont rivalisé d’ardeur afin de décrocher les deux tickets pour la finale nationale qui se tiendra le 26 avril prochain au palais des congrès de Lomé. Il s’agit de la troupe Pokn’t de Boulogou, Djinssa de Boadé, Talkoutik de Nassiegou, Bontana de Borgou, Kompossièk de Lotogou, Kimatchine de Takpamba et Bontana de Ponio.

À l’issue des diverses prestations, la délibération du jury a donné la première place à la troupe Bontana de Borgou suivie de la troupe Kimatchine de Takpamba. Ce sont donc ces deux troupes qui représenteront la région des Savanes à la phase finale le 26 avril 2023.

Troupe Bontana de Borgou, championne de la région des Savanes

Lamboni Tiémbimpo, conseiller municipal et encadreur de la troupe Bontana de Borgou a dédié cette victoire à toute la population du Kpendjal et les a invité à faire bloc contre l’hydre terroriste qui sème la panique dans la préfecture. Le directeur régional des arts et de la culture des savanes a félicité toutes les troupes et inviter les cinq qui n’ont pas été retenu au fair play.

Robert Douti,

Laabali

Published
Categorized as Culture Tagged ,

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *