Titres : Mango: L’inauguration du centre de lecture et d’animation culturelle ... Mango: Le Ministre Lamadokou inaugure le Centre de lecture et d’animation culturelle ... La danse de l'eau ... Ouverture de la 1ere session ordinaire: Le maire appelle à préserver la paix ... Dapaong: Engagement collectif pour sauver des vies grâce aux feux tricolores ... Crise Ligue des savanes/FTF: La ministre des sports réagit ... Crise Ligue des savanes: le ministère des sports réagit ... Dapaong : Ces mineurs laissés à la charge des grands-parents ... Bénédiction des couples homosexuels : Dr jules Yoda critique le SCEAM ... Oti: Promouvoir l'inclusion sociale à travers le football féminin ...
Accueil Articles Sam-Naba:Le climat est favorable à l’élevage
Économie

Sam-Naba:Le climat est favorable à l’élevage

par Edouard Samboe - 2023-03-03 23:18:46 359 vue(s) 0 Comment(s)

La région des savanes est une région à vocation agro-pastorale. Le climat est favorable à l’élevage des volailles mais aussi du bétail. Malheureusement, cette activité n’est pas à l’abri difficultés. De la production à la commercialisation, les embûches existent et persistent pour certaines. C’est le cas à Sam-Naba.

Situé à une trentaine de kilomètres au Nord de la ville de Dapaong, Sam-Naba est un canton de la commune de Cinkansé 2 dans la préfecture de Cinkansé. Cette localité frontalière avec le Burkina Faso tient sa réputation du commerce du bétail.
Vieille de plus d’une vingtaine d’années, le marché de bétail n’a toujours pas d’un emplacement fixe ni d’infrastructures adaptées malgré son influence.


Frequenté majoritairement par les éleveurs venant de l’autre côté de la frontière, le marché a connu un une baisse d’animation ces dernieres semaines pour cause d’insecurité dans la zone frontalière. Ces dernières années, les commerçants de bétail à été délogé à plusieurs réprise, faute d’emplacement adéquat. Sur la place qui les abritent actuellement, des témoignages font état de ce qu’ils actuellement même ménacé de déguérpissement par les propietaire terrien.

En attendant la réaction des autorités communales,les commerçants venant de plusieurs coins vendent et à achètent, chaque jour que Dieu fait.

Zamba Massaoudou

Laabali

Published
Categorized as Économie Tagged

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *