Titres : Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ... Double scrutin du 20 Avril : Parfaite Yamone, l'expression de la promotion des femmes à Tandjoare 1 ... Togo: Voici le premier grabuge après l'adoption d'une nouvelle constitution ...
Accueil Articles Kpalime: Grogne au centre hospitalier préfectoral
Non classé

Kpalime: Grogne au centre hospitalier préfectoral

par Edouard Samboe - 2023-03-03 20:33:58 195 vue(s) 0 Comment(s)

Le Centre Hospitalier Préfectoral de Kpalimé serait malade, c’est la conclusion que l’on semble tirer face au mécontentement grandissant dans ce centre de santé depuis ces derniers temps.
Ce vendredi 03 mars 2023, une ambiance y était inhabituelle, le personnel a décidé de se faire entendre et de la plus bruyante des manières.

C’est à travers un sit-in de 3 heures d’horloge que les hommes en blouses ont exprimé leur ras-le bol contre ce qu’ils qualifient de « Moquerie de l’administration » à leur endroits.
En effet, réunis en Assemblée Générale extraordinaire le 23 février dernier, le personnel du Centre Hospitalier Préfectoral de Kpalimé avait pointé du doigt la mauvaise gestion du centre et du personnel : non paiement des ristournes de l’année 2022, non versement des primes de déplacement au personnel émargeant au budget autonome depuis novembre 2022, arriérés d’avancement de 2018, l’indisponibilité d’ingrédients pour parer au problème d’insalubrité dans les différents services, etc.
Les points ci-dessus énumérés avaient été l’objet d’un courrier déposé sur la table du Directeur du centre mention d’observation d’un sit-in le vendredi 03 Mars 2023 si satisfaction n’avait pas été trouvée. L’administration a reçu le courrier mais n’a ménagé aucun effort pour que la solution ne soit pas trouvé. « Nous avons introduit un courrier mais l’administration s’est moqué de nous. C’est hier à 16h qu’elle nous a reçu pour faire du dilatoire ». Explique Elom AMESSIDOU, Point Focal SYNPHOT du CHP Kpalimé. « Ce n’est que le 1er mars 2023 que la direction a procédé au paiement de deux mois d’arriérés de primes de déplacement sur les quatres mois dûs.
Le personnel a donc mis sa menace à exsécution en observant un sit-in ce vendredi.

Selon plusieurs sources, Il arrive des moments où le personnel soignant n’a ni d’eau de javel ni du savon liquide ou du détergeant pour laver les mains après les soins entre deux patients, il manque parfois du javel pour désinfecter les salles. La pharmacie du Centre est presque vide par manque d’argent pour s’approvisionner en médicament et pourtant le personnel travaille et fait entrer des recettes. Comment en est-on arrivé là ? Nos recoupements ont révélé qu’au cours de l’année 2022, un audit a révélé un détournement de plusieurs millions sans que l’Agent Comptable défaillant ne soit sommé de rembourser. Pour toute sanction, le Comptable aux « doigts chauds » n’a écopé que d’une affectation.

Du côté du CHR de TSÉVIÉ, le praticiens hospitaliers étaient en Assemblée Générale extraordinaire avec la présence du Bureau National du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT). L’objet de cette rencontre est de dire NON à la contractualisation du Centre. Le personnel exige avant tout, un audit externe, conformément à une décision pris en Conseil de Ministres du 04 Mai 2022.

À suivre

Laabali.com

Published
Categorized as Non classé

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *