Titres : Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ... Éducation : Kolani Fartongue lance l'examen du Bac dans les savanes ... Togo,: Les FAT ont un nouveau Chef d'État-Major Général ... Oti &Oti du: Du sport pour promouvoir l'inclusion et cohésion sociale ... " Je me rappelle de ces jours où mes enfants ne buvaient que de l'eau pour aller à l'école..." Bernadette Nakolpouo ... Togo : Création d'une Nouvelle École Normale Supérieure à Niamtougou ... Atelier de Formation des Formateurs à Kara : Un pas décisif contre la Désinformation dans la Région des Savanes ... Odilon Aziakpor: Un Jeune entrepreneur face aux défis de la pauvreté et du chômage ... Lutte contre la Désinformation en Période de Crise : Un Devoir Civique ...
Accueil Articles HCRRUN: Les journalistes initiés sur les réparations communautaires
Économie

HCRRUN: Les journalistes initiés sur les réparations communautaires

par Edouard Samboe - 2023-11-17 12:15:48 194 vue(s) 0 Comment(s)

L’atelier qui réunit les professionnels des médias du 14 au 15 et 21 novembre 2023 à l’Hôtel La Concorde de Lomé, est une initiative du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN). La formation porte sur les Réparations communautaires et collectives suivant la Recommandation N°54 de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR).

L’atelier s’inscrit dans une série de formations de trois jours impliquant la presse électronique et audiovisuelle. Les travaux ont été marqués par la présence de l’ancien Premier ministre du Togo, Joseph Kokou Koffigoh, dans le rôle de modérateur, de Badi Bassa Babaka, en qualité de formateur et de représentant de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et des membres du HCRRUN. L’objectif principal de ces ateliers est d’informer les professionnels des médias sur l’esprit de la Recommandation 54 afin de promouvoir au sein des populations l’importance et la portée des réparations communautaires et collectives comme moyen d’apaisement, en vue de leur adhésion au processus de réconciliation.

La recommandation 54 de la CVJR consiste à privilégier les réparations communautaires et collectives dans les cas de conflits intercommunautaires et de déplacements de populations. Ces réparations peuvent prendre une forme d’œuvres d’utilité publique où des projets de développement doivent être distingués des projets ordinaires de l’État.

Pourquoi le HCRRUN, à travers ces ateliers, s’adresse-t-il à la Pesse ?

La présidente du HCRRUN, Awa Nana Daboya, lors de la cérémonie d’ouverture a félicité la presse togolaise pour son travail d’accompagnement de la mission du HCRRUN, tout en l’exhortant à s’adapter aux nouvelles mesures prises par la CVJR. “Avec professionnalisme et un sens de responsabilité, vous avez cheminé avec le HCRRUN à travers vos reportages, vos commentaires, vos analyses, vos critiques, vos interviews, vos émissions interactives…, rendant ainsi visibles et intelligibles les activités réalisées. Alors que dans d’autres pays les médias participent malheureusement à attiser et à amplifier les déchirures sociopolitiques, au Togo, vos plumes et vos micros ont le mérite de faire preuve de retenue lorsqu’il s’agit d’aborder dans vos colonnes et sur vos antennes les lancinantes problématiques de paix, de réconciliation et d’unité nationale…Votre apport est appelé à évoluer et à s’adapter aux différentes tâches liées à l’exécution des recommandations et du programme de réparation” a-t-elle souligné.

Le HCRRUN sollicite tout simplement un travail d’accompagnement plus soutenu et efficace au regard de la complexité de la mission qui lui est confiée. Les canaux de la presse doivent faciliter l’accès des populations aux informations sur les activités du HCRRUN. Pour les formateurs, les reportages et analyses doivent tenir compte du processus de justice transitionnelle, qui consistera à mener des réparations communautaires qui concerneront des communautés ou collectivités entières tels que des quartiers, des villages, des villes, des ensembles ethniques voire des régions, contrairement aux réparations individuelles qui ciblent les personnes physiques. Les journalistes doivent également travailler sur les questions liées aux violences politiques surtout celles engendrées par les enjeux électoraux.

Les participants ont droit à trois communications, à savoir “les généralités sur les fonctions et attributions des professionnels des médias”; “le rappel de la mission du HCRRUN” et approche méthodologique de mise en œuvre des réparations communautaires et collectives par le HCRRUN” et “la place et importance des réparations communautaires et collectives dans le processus de justice transitionnelle au Togo et les attentes du HCRRUN vis-à-vis des médias dans la mise en œuvre de ces réparations”. Les communications sont nourries d’échanges fructueux entre les participants et les formateurs. Le HCRRUN prévoit un soutien financier symbolique à toutes les rédactions partenaires afin d’exprimer sa reconnaissance pour les efforts consentis.  Les travaux prennent fin le 16 novembre 2023.   

   N’Djambara Nassoma Nanzoumana     

Laabali                                                                                                      

Published
Categorized as Économie

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *