Titres : Quand l'élève reprend le Professeur : Une leçon de droit constitutionnel ... Examen du BEPC : Un démarrage sous une pluie battante dans la région des Savanes ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des ... ... 29e Tour cycliste du Togo: l'hymne du Mali résonne à Dapaong ... Démarrage d'une campagne de chirurgie de la cataracte à Dapaong . ... Hommage à Yannick Laurent Bayala : Une voix qui s'éteint, un héritage qui demeure ... Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ...

Alors que le Togo est ciblé par des groupes extrémistes depuis 21 mois et que la situation humanitaire continue de sévir dans la région des Savanes, Pr David Ekué Dosseh porte-parole du Front Citoyen Togo-Debout (OSC) rompt le silence, dans cette interview exclusive. Il aborde entre autres la situation nationale dans son ensemble. C’était le

 » Avec mon mari, nous avions tellement traversé d’épreuves qu’à un moment, j’ai crû que nous étions au bout du tunnel. J’étais certain que Romain et moi allons vieillir ensemble et voir nos enfants grandir mais hélas. » Ces propos sont de Kondandja Guilougte, l’une des veuves des hommes égorgés à Blamonga dans la nuit du

L’enrôlement des nouvelles recrues dans les rangs des groupes armés extrémistes au nord du Togo est au cœur des préoccupations des GILAT ( groupement intervention leger antiterroriste). Une unité des forces spéciales en poste dans cette partie du Togo pour contrer la percée des extrémistes. Les combats font rage entre les forces étatiques et ces

Plus d’une dizaine d’hommes ont été égorgés, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022 par des individus enturbannés. Quelques heures plus tard, les mêmes groupes armés djihadistes ou affiliés lançaient un ultimatum aux villageois de quitter les lieux.

L’armée togolaise doit se préparer à d’autres batailles. Celles de la guérilla des frontières. L’attaque terroriste contre une patrouille des éléments de l’opération Koundjouaré, ce 17 novembre 2022, augure une nouvelle ère de cette bataille qui s’annonce. L’étape de la défense des frontières togolaises est dépassée par le stationnement passif des forces. Il faut créer

Des sources concordantes civiles et securitaires, du canton de Koundjaoré, dans la préfecture de Kpendjal Ouest, informent Laabali.com , d’une attaque terroriste repoussée par les unités spéciales de l’armée togolaise, en patrouille dans le village de Sankartchagou, à 10 km de Tambate, chef-lieu du Canton, à l’extrême nord-Est , frontière Togo-Benin et Burkina, ce 17

Tambate, chef-lieu du canton de Koundjoaré, petite ville au nord-est du Togo, région des Savanes accueille plus  4175 personnes fuyant les violences des groupes armés extrémistes. Six mois après les premières attaques meurtrières, la situation sécuritaire s’est améliorée. Mais la situation humanitaire marquée par la famine s’agrandit. Reportage « En ce qui concerne la sécurité, tout va bien,