Titres : Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ... Double scrutin du 20 Avril : Parfaite Yamone, l'expression de la promotion des femmes à Tandjoare 1 ... Togo: Voici le premier grabuge après l'adoption d'une nouvelle constitution ...

L’ex chef d’Etat major général des Armées (CEMGA) des FAT, le général Felix Katanga, interpellé dans la mi-journée, de ce 13 janvier 2023, est toujours en garde à vue, selon plusieurs sources. Cet officier supérieur des FAT , ex chef corps de la Force d’Intervention rapide (FIR) , devenue BIR (Bataillon d’intervention rapide), puis général

Contrairement à ses voisins de la sous region comme le Mali et le Burkina Faso qui misent sur la puissance de feu des supplétifs de l’armée, le Togo a opté pour le rappel de ses anciens soldats, aptes et capables de servir sous le drapeau. La première vague a deja béneficié d’une formation de récyclage

A la frontière Burkina-Togo, le JNIM (groupe de soutien à l’islam aux musulmans) revendique une embuscade contre les forces armées togolaises, le 17 novembre 2022. Il s’agit d’une embuscade survenue dans le village de Sankortchagou, village qui fait frontière Togo-Burkina. L’embuscade selon du JNIM a fait état de 3 soldats tués, 3 AK, 10 mags

L’armée togolaise doit se préparer à d’autres batailles. Celles de la guérilla des frontières. L’attaque terroriste contre une patrouille des éléments de l’opération Koundjouaré, ce 17 novembre 2022, augure une nouvelle ère de cette bataille qui s’annonce. L’étape de la défense des frontières togolaises est dépassée par le stationnement passif des forces. Il faut créer