Titres : Le NET marque du terrain à Borgou ... Tandjoare: les populations renouvellent leur alliance avec ADDI ... Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ...
Accueil Articles Violence sur les stades : La jeunesse sportive de l’Oti opte pour la paix
Culture

Violence sur les stades : La jeunesse sportive de l’Oti opte pour la paix

par Edouard Samboe - 2023-08-06 15:23:35 242 vue(s) 0 Comment(s)

A l’appel de Mikaila Bambah, président de Doumbe FC de Mango, responsables de clubs, arbitres, supporters, entraineurs, amoureux du ballon rond, ont répondu présents dans la salle de réunion de la Maison des Jeunes de Mango ce samedi, 05 août 2023, afin de trouver une solution durable au récurrent phénomène de la violence, en général, et de la violence sur les stades dans l’Oti, en particulier.

Les participants n’ont pas tourné autour du pot. Ils ont souhaité que cette assise soit la bonne. Ils ont d’abord situé les causes des violences sur les stades, ensuite dénoncé quelques rencontres entachées de violences, et enfin, proposé des approches de solutions.

Parmi les causes évoquées au cours de la rencontre, les participants ont pointé du doigt : l’arbitrage, la mauvaise organisation des tournois, le fanatisme (refus des échecs), l’impunité, la non-dénonciation des fauteurs de troubles, l’ignorance des règles du football etc.

Des propositions importantes ont été faites, parmi lesquelles la mise en place d’un comité de règlement des litiges, composé de cinq personnes tous dotées d’une intégrité morale.

L’assise propose de réduire le nombre de clubs dans la commune de l’Oti 1. En effet, il y a des fois plus de cinq clubs dans un quartier.

Les clubs doivent, en outre, organiser leur bureau des supporters. Chaque club doit être en mesure de « maitriser » ses supporters pour éviter des sanctions qui, dorénavant, n’hésiteront plus à pleuvoir sur les contrevenants.

Un supporter surpris en train de commettre la violence ou inciter à la violence est arrêté et gardé à la prison, en attendant que la justice se penche sur son cas.

Les participants ont reconnu à l’unanimité que la violence réduit énormément la chance de la jeunesse d’évoluer normalement dans le domaine du football et surtout de bénéficier des retombées positives de cette activité sportives.

Aussi, les participants à cette mémorable assise s’engagent individuellement à proscrire la violence sur toutes ses formes dans leur club respectif et dans leur comportement quotidien. Chacun des participants a levé la main et juré de tourner le dos aux comportements nocifs à la pratique du football. Ils promettent mettre tout en œuvre pour décourager les adeptes de la violence afin d’encourager les autorités à compter dorénavant sur une jeunesse responsable et consciente.

BAMBAH Mikaila, est satisfait de cette rencontre qui ouvre la voie à une réconciliation entre les jeunes et à la pratique d’un football sans violence.                         

 Nassomba N’DJAMBARA

Published
Categorized as Culture

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *