Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Terrorisme: « Ces attaques deviennent quasi quotidiennes et entrainent des victimes», Dabre Laré ADDI
Réligion

Terrorisme: « Ces attaques deviennent quasi quotidiennes et entrainent des victimes», Dabre Laré ADDI

par Edouard Samboe - 2023-02-16 11:16:03 391 vue(s) 0 Comment(s)

DECLARATION DE L’ADDI RELATIVE A LA CRISE SECURITAIRE QUE TRAVERSE LE TOGO

Notre pays fait face depuis plusieurs mois à une grave crise sécuritaire marquée par des attaques terroristes récurrentes et de plus en plus fréquentes dans la région des Savanes. Ces attaques deviennent quasi quotidiennes et entrainent des victimes aussi bien dans les rangs des forces de défense et de sécurité (FDS) que parmi les populations civiles, des dégâts matériels immenses et de nombreux déplacements des familles.


L’insuffisance de communication officielle sur ces évènements a laissé place aux réseaux sociaux qui font circuler des informations alarmantes faisant état d’une augmentation de ces agressions sur des populations civiles par ces bandes terroristes dans une indifférence presque totale des populations qui se croient non concernées par ce phénomène.


L’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) est vivement préoccupée par la situation qui prévaut actuellement dans la région des Savanes et s’inquiète de la gestion faite de cette crise par le gouvernement, gestion dont les résultats tangibles sur la paix sociale dans tout le pays se font attendre.
Comme elle l’avait dit aux lendemains de l’attaque de Kpinkankandi, ADDI est convaincue que cette crise sécuritaire à laquelle notre pays est confronté ne peut être l’affaire du gouvernement seul, ni du parti au pouvoir seul, ni d’aucun parti ou association humanitaire pris isolement.
C’est pourquoi, comme par le passé, l’ADDI invite expressément le gouvernement et l’ensemble des forces vives de la nation à organiser un front national de combat contre cette guerre asymétrique que nous imposent ces forces du mal d’où qu’elles viennent. L’heure a sonné pour un sursaut national qui transcende nos divergences internes et nos positions partisanes pour sauver notre patrie.


L’ADDI invite le gouvernement à prendre sans délai une initiative forte de concertations nationales uniquement consacrées à ce problème, sous la forme qu’il jugera convenable en vue d’aboutir à la création rapide de ce nouveau type de front national de combat et au renforcement du soutien aux populations sinistrées à la suite de ces attaques terroristes.


Fait à Lomé, le 12 février 2023
Le Président National et P.O le Troisième Vice-Président.

Published
Categorized as Réligion

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *