Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Togo nomination du prochain premier:Ministre Entre attente et Intrigues Politiques
Non classé

Togo nomination du prochain premier:Ministre Entre attente et Intrigues Politiques

par Robert Douti - 2024-06-23 22:03:05 161 vue(s) 0 Comment(s)

Plus d’un mois après la démission du gouvernement Tomégah Dogbé, les Togolais attendent toujours avec impatience la nomination d’un nouveau Premier ministre. La situation reste incertaine, alimentée par des spéculations et des attentes, tant du côté de la population que des acteurs politiques. Faure Gnassingbé est-il à la recherche d’un profil exceptionnel ou joue-t-il simplement la carte du suspense ? Pendant ce temps, les marabouts prospèrent en promettant des révélations à qui veut bien les écouter. Retour sur les enjeux et les spéculations autour de cette attente prolongée.

Ah, Togo ! Le pays où la politique est aussi imprévisible qu’un match de foot joué sur un terrain boueux. Alors, plus d’un mois après la démission du gouvernement Tomégah Dogbé, les Togolais attendent toujours un nouveau Premier ministre comme on attend la pluie en saison sèche. Et pendant ce temps, les marabouts se frottent les mains, promettant des révélations à qui veut bien payer leurs services. Mais qu’est-ce qui se passe réellement ?

Faure cherche-t-il un oiseau rare ? Bien malin est celui qui pourrait répondre!
Peut-être que le Président de la République est à la recherche d’un Premier ministre parfait, un hybride entre Winston Churchill, Nelson Mandela et Mère Teresa. Ou alors, il prend simplement son temps pour savourer sa victoire aux dernières élections et laisse le suspense monter. Après tout, chaque jour de retard ne fait qu’augmenter l’attente et, pour certains, l’angoisse.

La reconduction de Dogbé ?

Reconduire Victoire Tomégah-Dogbé serait une solution facile, mais ce ne serait pas très excitant, n’est-ce pas ? Faure pourrait jouer la carte de la stabilité, mais cela pourrait être perçu comme un manque d’innovation. Et puis, qu’est-ce qu’un peu de suspense en politique sinon une bonne occasion de maintenir tout le monde en haleine ?

Les partis d’opposition en quête de récompenses?
Ah, les partis d’opposition qui ont soutenu UNIR dans le changement de la constitution espèrent sûrement des récompenses. Des postes ministériels, par exemple ? Pourquoi pas ! L’Union des forces du changement n’a pas caché sa volonté de participer au prochain gouvernement, à travers la voix du député dépité d’Anié Séna Alipui. Mais la politique, c’est comme un jeu de poker : il faut savoir bluffer, et rien n’est jamais acquis tant que les cartes ne sont pas dévoilées. Les membres de l’opposition parlementaire pourraient bien espérer eux aussi quelques portefeuilles ministériels, mais ce serait à condition qu’ils jouent bien leurs cartes.

Quelles chances pour les membres du gouvernement sortant ?

Depuis 2005, les ministres passent mais Faure reste. On pourrait croire qu’être ministre au Togo, c’est un peu comme être sur un siège éjectable. Les membres du gouvernement sortant ont des chances d’être reconduits s’ils ont su prouver leur loyauté et leur efficacité. Mais il y a toujours la possibilité que Faure décide de faire un grand ménage, histoire de donner un coup de neuf à son équipe.

Quid des ministres élus au bureau de l’Assemblée nationale?

Quatre ministres du gouvernement sortant ont élus au bureau de l’Assemblée nationale le 14 juin dernier . Est-ce une exclusion d’office du prochain gouvernement ? Pas nécessairement. En politique togolaise, il n’y a pas de règles strictes. Ces ministres pourraient bien revenir dans le gouvernement ou rester au Parlement. Après tout, il faut bien placer ses pions stratégiquement sur l’échiquier politique.

En somme, la situation actuelle ressemble à un épisode palpitant d’une série politique, avec Faure dans le rôle du grand maître de jeu. La nomination du prochain Premier ministre pourrait être une surprise totale ou une décision attendue. Quant à l’opposition et aux ministres sortants, ils doivent rester sur leurs gardes et jouer finement leurs cartes. Et en attendant, les marabouts continueront de prospérer, car dans cette attente interminable, tout le monde cherche désespérément des réponses… ou au moins un peu de réconfort spirituel.

Robert Douti

Laabali

Published
Categorized as Non classé

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *