Titres : Quand l'élève reprend le Professeur : Une leçon de droit constitutionnel ... Examen du BEPC : Un démarrage sous une pluie battante dans la région des Savanes ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Tamoï : Survivre à l'indescriptible ... Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des ... ... 29e Tour cycliste du Togo: l'hymne du Mali résonne à Dapaong ... Démarrage d'une campagne de chirurgie de la cataracte à Dapaong . ... Hommage à Yannick Laurent Bayala : Une voix qui s'éteint, un héritage qui demeure ... Élections à l'UTOCI : Kolani Douti réélu Président ... Crise au sein du football Camerounais:Eto'o Obtient le soutien de la FIFA ...
Accueil Articles LETP Mango: À 42 ans, un élève s’inscrit avec son fils.
Éducation

LETP Mango: À 42 ans, un élève s’inscrit avec son fils.

par Robert Douti - 2024-03-29 14:42:08 328 vue(s) 2 Comment(s)


Le plus âgé des élèves au Lycée d’enseignement technique et professionnel de Mango a 42 ans. Cyrille Legonou a créé la surprise en se faisant inscrire dans le même lycée que son fils. Il n’y a pas d’âge pour étudier dit-on, mais l’homme est l’objet de toutes les curiosités dans cette ville du septentrion

L’information circulait depuis des mois à Mango et était pris pour beaucoup comme une rumeur. Ce lundi, 18 mars 2024, notre rédaction a fait un tour au Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel de Mango pour en savoir davantage . Nous y avons découvert le doyen des élèves, Cyrille Legonou, l’éleve de 42 ans inscrit dans le même établissement que son fils pour poursuivre les études.

Le proviseur du Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel de Mango, Garba Gibrila dit avoir été aussi surpris. « Monsieur Cyrille Logonou, né le 05 février 1982 à Kpélé Adato est un ouvrier qualifié de profession. Il est venu inscrire son fils Sefakô Franelle Saül. Ce dernier ambitionne, après son CAP en Maçonnerie et le BT, d’obtenir des diplômes supérieurs en génie civil : ingénieur, technicien supérieur…
Après l’inscription de son fils, Cyrille s’informe sur les différentes filières et décide à ma surprise de s’inscrire pour un Brevet de Technicien en en génie civil. Il justifie vouloir continuer sa formation pour l’obtention du BTS . C’est ainsi qu’il a été accepté et inscrit  » explique t-il .
Le plus âgé des élèves justifie sa décision « Non, ce n’est pas sur un coup de tête. C’est murement réfléchi. J’ai besoin de ces diplômes pour évoluer dans ma carrière ». A la question de savoir si le fait de s’assoir sur le même banc et peut-être subir les mêmes contraintes et disciplines scolaires que ses enfants ne le perturbe pas, Cyrille répond à la négatve  « Non ! Je m’y suis préparé psychologiquement. Je me plaignais plutôt pour les élèves qui doivent subir la présence de leur papa quotidiennement (rire) ! Mais, ça va. Nous nous entendons très bien en classe. Nous nous entraidons et partageons nos expérience ».
En ce qui concerne le choix de la filière, l’élève Legonou laisse entendre ce qu’en Afrique, chacun veut avoir sa petite maison et qu’après réflexion, le secteur du bâtiment se révèle plein d’avenir. Se loger répondant à l’un des droits fondamentaux de l’Homme; l’offre dans ce domaine ne peut qu’être abondante . « La spécialité ‘’ Génie civil ‘’ précède toutes les autres composantes. Il faut d’abord construire avant de penser à la finition » ajoute t-il . Ses professeurs ne tarissent pas d’admiration pour lui
« Cyrille Legonou nous a surpris tous. Il est un élève modèle . Il n’affiche aucun complexe et est le meilleur en Mathématiques ». Confie son professeur de mathématiques .

Des lauréats du baccalauréat à 80 ans, on en croise sous d’autres cieux. Très souvent, ils le passent l’examen ljuste pour se faire plaisir ou, comme pn l’entend dire, « pour ne pas mourir bête ». Mais un adulte en Afrique qui décide de reprendre les études et, de surcroit, dans le même établissement que son fils reste une curiosité.

N’DJAMBARA N.Nanzoumana, correspondant dans l’Oti

Laabali

Published
Categorized as Éducation

2 comments

  1. Merci infiniment pour la presse Laabali.Que Dieu veille et change les cœurs de ceux qui doutent encore.Lespoir est permis.

  2. Je remercie la presse laabali davoir faire le témoignage de Mr Cyrille Legonou qui a décidé après 42 ans suvre à une formation professionnelle (BTS) L’homme à tout dire qu’il n’a pas d’âge en apprentissage . Du courage à lui

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *