Titres : Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ... Double scrutin du 20 Avril : Parfaite Yamone, l'expression de la promotion des femmes à Tandjoare 1 ... Togo: Voici le premier grabuge après l'adoption d'une nouvelle constitution ...
Accueil Articles Togo: Voici le premier grabuge après l’adoption d’une nouvelle constitution
Politique

Togo: Voici le premier grabuge après l’adoption d’une nouvelle constitution

par Robert Douti - 2024-03-27 14:44:17 264 vue(s) 0 Comment(s)

Au Togo, l’adoption nuitamment d’une nouvelle constitution ce lundi 25 mars suscite des réaction. Après une sortie de la conférence épiscopale du Togo appelant Faure Gnassingbé à ne pas promulguer le texte, c’est l’opposition politique qui a voulu se faire entendre à travers un point de presse. Malheureusement, les leaders politiques ont été contraint au silence par les éléments de la gendarmerie.

Des gendarmes en cagoules, armés de gaz lacrymogènes et des matraques ont pris d’assaut le siège du parti Alliance des Démocrates pour le Développement intégral (ADDI) ce mercredi à Lomé. La conférence de presse des 19 partis politiques réunis au sein des forces de l’oppositipn démocratique qui était en cours a été violemment dispersée selon nos confrères du site d’information Togo scoop info,
« Sans présenter aucun papier interdisant la rencontre qui se tient à un lieu privé, le commandant de l’unité a ordonné la sorti manu militari de tous ceux qui sont dans l’enceinte du siège. Ceux qui tentaient de s’opposition ont failli être molestés » . Des journalistes ont vu leurs matériel notamment des appareils téléphones confisqués parce qu’ils tentaient de filmer la scène.
Cette conférence de presse préalablement prévue se tenir au centre culturel Loyola dans la banlieue nord de Lomé, a dû être délocalisé à cause des force de l’ordre qui ont investi les lieux avant l’arrivée des conférenciers.

Laabali

Published
Categorized as Politique

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *