Titres : Nouvelle Constitution Togolaise: ADDI appel à un sursaut patriotique ... Évala et pluie : Les spectateurs de la finale de Lassa en quête de nouvelles paires de chaussures ... Évala en pays Kabyè: Quand les chèvres remplacent les chiens ... Gestion des ordures ménagères : Un nouveau départ pour la commune de Tône 1 ... Clôture de la campagne de chirurgie de la cataracte dans la région de la Kara ... M'barma Kolani Yanoubo : une vie de combat ... Libération de Marthe Nounfoh Faré : Une victoire pour la liberté d'expression. ... Togo: Braquage mortel sur la RN1 près d'Agbélouvé ... Pesticides non homologués : Au Togo, ces pratiques qui ont la peau dure ... Paulette Yétinam Samboé : Ecolière inspirante ...
Accueil Articles Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des Savanes et Centrale
Non classé

Togo: Plan International et CRS lancent des projets pour renforcer la résilience des populations dans les région des Savanes et Centrale

par Robert Douti - 2024-06-07 01:49:01 134 vue(s) 0 Comment(s)

Plan International Togo et Catholic Relief Services (CRS) se sont engagés à répondre à la crise sécuritaire actuelle dans la région des Savanes. Ils ont officiellement lancé deux projets financés par l’Union Européenne ce jeudi 6 juin 2024 à Dapaong, visant à renforcer la cohésion sociale et la résilience des populations locales. Ces initiatives seront mises en œuvre sur une période de 18 mois.

Les projets, intitulés « Renforcement de la prévention de l’extrémisme violent, de la cohésion sociale et de la résilience des populations dans la région des Savanes » (Savanes Tanalafiè) et « Vivre Ensemble et s’Épanouir » (ViEE), ont été conjointement lancés lors d’une cérémonie à l’hôtel Dapaong. Respectivement initiés par Plan International et CRS Togo, ces projets visent à contrer la menace croissante des conflits communautaires et le risque d’expansion de l’extrémisme violent dans les régions des Savanes et Centrale.

La région des Savanes fait face à une crise sécuritaire exacerbée par le débordement des conflits du Sahel, en raison de la porosité des frontières et des divisions intercommunautaires croissantes. Les mesures gouvernementales pour contenir ce fléau ont entraîné des déplacements de population, créant des défis pour les déplacés et les communautés hôtes. Les projets visent à renforcer l’accès aux services financiers pour les jeunes, les femmes et les ménages vulnérables, et à promouvoir des pratiques agricoles durables avec un accent sur l’entrepreneuriat des jeunes.

La cérémonie de lancement a réuni un grand nombre d’autorités, dont le préfet de Tône, les représentants résidents de CRS Togo et Plan International Togo, des représentants du PURS et du CIPLEV, des maires, et des responsables d’associations et d’ONG locales. Douti Tchimbiamdja Yendoukoua, dans son discours de bienvenue, a exprimé sa gratitude envers toutes les institutions aidant la région des Savanes et espère que cette initiative conjointe inspirera d’autres organisations. Awa Faly Ba, représentante résidente de Plan International Togo, a souligné l’importance de la collaboration pour promouvour la paix et la cohésion sociale, précisant que cette synergie est au cœur du partenariat entre Plan International et CRS, soutenu par l’Union Européenne.

C’est un budget total de 5000.000 d’euros pour les deux projets dont 2.500.000 pour chacun. Le projet est financé par le Foreign Policy Instruments (FPI) Pour CRS, le projet est mis en oeuvre par le Conseil Episcopal Justice et Paix(CEJP). Du côté de Plan International, la mise en oeuvre est assurée par l’ONG Communication pour un Développement Durable (CDD) et l’Association d’Appui aux Activités de Santé Communautaires(3ASC). Les deux projets collaborent avec des partenaires technique’s tels que le Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme Violent(CIPLEV), le Programme d’Urgence de Renforcement de la Résilience dans la Région des Savanes (PURS). Les parties prenantes en relation avec CIPLEV: gouvernement, ministères et départements nationaux, les services déconcentrés de l’Etat( Directions Régionales de l’Action sociale, de la Planificatikn, de l’Hydraulique, de la Santé…), les autorités administratives, les organisations de jeunes, de femmes et de personnes handicapées, les médias… participent à la mise en oeuvre de ces projets.

Laabali

Published
Categorized as Non classé

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *