Titres : Législatives et régionales du 29 Avril: UNIR lance l'offensive à Dapaong ... Togo/Politique: un ciel lourd ...  Il faut mettre un terme à la catastrophe humanitaire au Soudan  ... Littérature: Evalo wiyao dédicasse un nouvel ouvrage. ... Togo: situation nationale: "Le peuple Togolais ne mérite pas cela" Dominique Guigbile, évêque de Dapaong ... Mango: Vers l'homologation prochaine du terrain Doumbé? ... LETP Mango: À 42 ans, un élève s'inscrit avec son fils. ... Double scrutin du 20 avril 2024 au Togo: l'ordre de positionnement des candidats aux régionales sur le bulletin de vote connu ... Double scrutin du 20 Avril : Parfaite Yamone, l'expression de la promotion des femmes à Tandjoare 1 ... Togo: Voici le premier grabuge après l'adoption d'une nouvelle constitution ...
Accueil Articles Appollinaire Mewênemessè placé en garde à vue
Non classé

Appollinaire Mewênemessè placé en garde à vue

par Robert Douti - 2024-03-26 18:02:49 122 vue(s) 0 Comment(s)

Suite à sa convocation à la Brigade de Recherche et d’investigation de la police nationale, le Directeur de publication de l’hebdomadaire la Dépêche a été placé en garde à vue ce mardi 26 mars 2024. Il lui serait reproché entre autres d’offense au chef de l’Etat, diffusion de fausses nouvelles, diffamation des corps et tribunaux, faux et usage de faux.

Cette garde à vue intervient quelques semaines après la suspension de son journal par la Haute autorité de l’Audiovisuel et de la Communication(HAAC)
pour une durée de trois (03) mois, à compter du 4 mars 2024.
La HAAC reproche au confrère des manquements professionnels graves dans sa parution du 28 février 2024. L’organe de régularion des médias dit y avoir relevé, notamment, l’incitation à la haine tribale, l’appel à l’affrontement ethnique entre officiers dans l’armée , l’incitation à la révolte populaire ainsi que des insinuations sans fondements. Il s’agit d’une « violation manifeste des règles professionnelles d’éthique et de déontologie notamment de l’article 2 du code de déontologie des journalistes, l’article 35 du code de la presse et de la communication ainsi que des dispositions de la loi organique relative à la HAAC. »

En rappel, dans les colonne de la Dépêche du 28 février 2024, le journal avait publié un article en rapport avec l’assassinat du Colonel Madjoulba titré  » Et si le Général Felix Kadhanga Abalo était le capitaine Dreyfus du Togo? »

Laabali

Published
Categorized as Non classé

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *